Aller au contenu
Débat économique

Doit-on laisser plus de place au secteur privé dans la production énergétique?

Doit-on laisser plus de place au secteur privé dans la production énergétique?
La Cité de l'énergie, à Shawinigan / Instants/Getty IMages

Cherchant des manières originales d'aborder l'actualité économique, Louis-Philippe Guy et Valérie Lebeuf inviteront tout au long de l'été différents intervenants débattre des enjeux de l'heure. 

Renaud Brossard, de l'Institut économique de Montréal ,et Collin Pratte, de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomique, inaugurent ce nouveau segment en débattant sur la question de la privatisation d'une partie de la production énergétique.

«On est prêt à rejeter des projets créateurs d'emplois, de bons emplois dans les régions du Québec, parce qu'on n'a plus assez d'électricité pour répondre à ces besoins. Dans ce contexte, on voit qu'Hydro-Québec veut produire davantage d'électricité d'une part, mais ce ne sera pas encore suffisant. Les producteurs indépendants peuvent donc jouer un rôle de complémentarité.»

«C'est pour des raisons évidentes de besoins sociaux, car il constitue un instrument formidable de développement économique que, dans les années 1960, les pères de la Révolution tranquille ont décidé de nationaliser le secteur de l'énergie. Mais, c'est exactement pour les mêmes raisons qu'il faut à tout prix maintenir le caractère public de l'électricité au Québec. D'autant plus qu'au XXIᵉ siècle, il y a un motif supplémentaire, c'est celui de la crise climatique.»

Écoutez ce débat à saveur économique.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis-Philippe Guy

Des lapsus de trop pour Joe Biden
13 juillet : la Journée québécoise des phares
Vague de violence dans des restaurants «fréquentés par le crime organisé»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00