Aller au contenu
Protection du français

Des entrepreneurs craignent que les consommateurs paient le prix de la loi 96

Des entrepreneurs craignent que les consommateurs paient le prix de la loi 96
Il est écrit Bienvenue dans la fenêtre d'une porte de la devanture d'un commerce. / Warchi/Getty Images

À partir du premier juin 2025, le français devra être deux fois plus visible que les autres langues sur les devantures de commerces.

La loi 96 prévoit également que les entreprises employant de 25 à 49 employés seront tenus d'initier un processus de francisation auprès de l'Office québécoise de la langue française.. 

Les recalcitrants pourraient recevront des amendes pouvant atteindre jusqu'à 730 000$.


Écoutez le président de la section québécoise de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, François Vincent, qui craint que ces changements législatifs affaiblissent les petites et moyennes entreprises.


Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Valérie Lebeuf

Doit-on retarder l'électrification des transports?
«C'est une ambiance d'enthousiasme et de confiance chez les Républicains»
«Je pense que c'est une bonne approche» -Jean-Sébastien Boudreault

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00