Aller au contenu
Guerre en Ukraine

Vladimir Poutine prêt à négocier avec l'Ukraine...à ses conditions

Vladimir Poutine prêt à négocier avec l'Ukraine...à ses conditions
Vladimir Poutine lors d'un point de presse, le 14 juin 2024. / Alexander Zemlianichenko/Associated Press

Le président russe a déclaré qu'il était prêt à négocier un traité de paix avec l'Ukraine, à condition que celle-ci retire ses troupes de quatre régions ukrainiennes et qu'elle renonce une fois pour toutes à adhérer à l'OTAN.

Ses demandes sont loin d'enchanter l'Ukraine et ses alliés occidentaux.

Toutefois, tel que le rapporte le Général Dominique Trinquand au micro de Philippe Cantin, la proposition de Vladimir Poutine ne pourrait qu'être que du vent.

Selon le général, Poutine suit de très près la situation politique européenne, où les partis d'extrême droite, qui sont nombreux à appuyer directement ou indirectement le président russe, ont connu d'excellents résultats lors des élections européennes. 

«Il dit ça aujourd'hui parce que demain et après-demain, se tient une conférence à Genève initiée par les Ukrainiens qui veulent parler de la paix. La Russie n'y est pas invitée et donc le président Poutine cherche à faire connaître sa position qui évidemment repose sur la force après une conquête partielle du terrain. Et il demande simplement que l'Ukraine abandonne le terrain qui n'a pas encore été conquis, mais que lui a annexé. Il s'adresse d'abord, bien sûr, aux populations russes, mais aussi à tous les détracteurs des positions de soutien à l'Ukraine. »

Selon le général, Poutine suit de très près la situation politique européenne, où les partis d'extrême droite, qui sont nombreux à appuyer le président russe, ont connu d'excellents résultats lors des élections européennes.

Les prochains résultats électoraux en Europe, notamment ceux des législatives Françaises qui se dérouleront le 30 juin au le 7 juillet prochain, pourraient être déterminants pour la suite des choses. 

«Il veut affaiblir de l'intérieur les Européens pour arriver ensuite à maintenir cette guerre. Parce qu'en maintenant cette guerre, il maintient son régime en Russie» 

Écoutez...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

«C'est un temps très, très difficile pour les partis au pouvoir»
La présidence hongroise de l'UE aura pour slogan «Make Europe great again»
«En France, c'est House of Cards, mais dans le réel» -Philippe Léger

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Lavallée
En direct
En ondes jusqu’à 12:00