Aller au contenu
Nombreux problèmes en marge du Grand Prix

«C'est un œil au beurre noir pour la Ville de Montréal» -Paul Arcand

«C'est un œil au beurre noir pour la Ville de Montréal» -Paul Arcand
La revue de presse de Paul Arcand / Cogeco Média

À l'occasion de sa revue de presse, mardi, Paul Arcand aborde plusieurs sujets, dont la rencontre entre les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault concernant l'immigration, les nombreux patients abandonnés en raison du départ à la retraite de leur médecin de famille. Il revient également sur la saga entourant la fermeture de terrasses bondées au centre-ville de Montréal en marge du Grand Prix de F1. 

Malgré la suspension de deux employés du service d'incendie, les circonstances entourant l'intervention demeurent encore nébuleuses... quatre jours plus tard.

«Le mystère persiste. Pourquoi on a fermé les terrasses le vendredi soir à 21h30? On ne le sait pas. Il y a toutes sortes d'infos qui circulent. Certains, sur les réseaux sociaux, décrivent les employés du service d'incendie qui avaient l'air d'avoir bien du fun avant d'aller procéder à la fermeture. Et là, on va être très clair. S'il y a un enjeu de sécurité, il n'y a pas de compromis à faire. La question, c'est pourquoi intervenir de cette façon-là? Et je répète, qui a pris la décision [...] Pourquoi on a débarqué là?»

En ce qui a trait à la course sur le circuit Gilles-Villeneuve, malgré la météo, les amateurs ont eu droit à un spectacle relevé.

Mais pour le reste, selon notre animateur, «c'est un œil au beurre noir pour la Ville de Montréal» à plusieurs égards. 

«Il y avait de la pluie lors de la course et on s'est retrouvé avec des infiltrations d'eau dans les locaux qui sont aménagés notamment pour les gens de RDS, qu'on a dû déplacer. Il y avait également un enjeu de gestion d'accès au site. Jeudi, on a dit que les essais étaient annulés. Ça ne l'était pas. Les pilotes qui arrivent dans des voitures clairement identifiées se sont retrouvés à la queue leu leu et sont arrivés en retard. Même affaire pour les équipes techniques. Je peux vous faire une liste longue mise à part les terrasses, mis à part les images de zombies dans le centre-ville, c'est, en termes d'image pour Montréal, quelque chose de super négatif. Vous avez le droit de ne pas aimer le Grand Prix de Formule 1, mais quand on reçoit de la visite et qu'on compte sur la visite pour faire une promotion de Montréal, pour partager les souvenirs cartes postales, ce qui s'est passé en fin de semaine, au-delà des terrasses, c'est carrément une disgrâce. C'est gênant pour la ville, la façon dont ça a été géré.»

Autres sujets traités:

⦁    Conflit entre Israël et le Hamas: le Conseil de sécurité de l'ONU adopte une résolution américaine appelant à un cessez-le-feu complet et immédiat dans la bande de Gaza. 
⦁    Les médecins sont nombreux à partir à la retraite et les patients sont nombreux à perdre leur médecin de famille (Journal de Montréal)...
⦁    Négociations entre Québec et les médecins de famille: où en est-on?
⦁    La ministre des Finances, Chrystia Freeland, a déposé un avis de motion dans le but d'adopter les modifications à l'impôt sur le gain en capital. À compter du 25 juin, le taux d'inclusion passerait de la moitié aux deux tiers à partir de 250 000 dollars.
⦁    Rencontre Trudeau-Legault: Ottawa offre 750 M$ à Québec, qui exigeait 1 milliard $.
⦁    Immigration: le PM de la Colombie-Britannique fâché des ententes d'Ottawa avec Québec et l'Ontario (Globe and Mail).
⦁    Trois secteurs deviennent piétonniers pour l'été dans le Vieux-Montréal.
⦁    CDPQ Infra: le tramway est la meilleure option (Radio-Canada).
⦁    Climat toxique au sein de la Fondation du Dr Julien (La Presse).
⦁    Un mot sur le procès d'Hunter Biden, fils du président américain Joe Biden.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

La fermeture d’un terrain de basketball suscite la grogne à Beloeil
Moi... et l'autre : «J'ai senti que j'avais une mission» -Kim Lévesque-Lizotte
Le Prénom: «C'est la pièce qui me fait le plus rire au monde»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00