Aller au contenu
Marche antiavortement organisée à Québec

«Certains n'ont jamais accepté que les femmes puissent disposer de leur corps»

«Certains n'ont jamais accepté que les femmes puissent disposer de leur corps»
Selon le gouvernement du Québec, l'avortement est une pratique encadrée, sécuritaire, gratuite et légale. / Getty Images

C'est une première en 27 ans dans la province: une marche antiavortement organisée samedi à Québec a mené à des confrontations. 

Évidemment, le contexte sociopolitique aux États-Unis a des impacts sur le droit et l'accès aux femmes d'avoir un avortement dans un environnement sécuritaire. 

Assiste-t-on à un recul du droit des femmes au Québec?


Écoutez Françoise David, cofondatrice de Québec solidaire et ex-présidente de la Fédération des femmes du Québec de 1994 à 2001, qui s'entretient avec l'animateur Paul Arcand.


Elle avait organisé la marche du Pain et des roses, il y a 29 ans jour pour jour.

«Je ne suis pas surprise. On pense souvent au Québec que ça n'arrivera pas chez nous. [...] À Québec, on parle de quelques centaines de manifestants. Le groupe des opposants était assez nombreux aussi. Donc, on ne parle pas d'une énorme affaire, mais c'est un indice tout de même qu'il y a au Québec des gens qui, peut-être, n'ont jamais accepté que les femmes aient le droit de disposer de leur corps...»

Le gouvernement du Québec souligne que l'avortement est une pratique encadrée, sécuritaire, gratuite et légale. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?
«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
«Je suis vraiment fier d'avoir porté le même chandail que toi» -Martin McGuire

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30