Aller au contenu
Une majorité numérique à 16 ans?

Réseaux sociaux: interdire non, mais éduquer et sensibiliser oui

Réseaux sociaux: interdire non, mais éduquer et sensibiliser oui
Une majorité numérique à 16 ans, oui ou non? / Marina Demidiuk / iStock / Getty Images Plus

Selon un nouveau sondage SOM-La Presse, 70 % des adultes québécois sont en faveur d’une majorité numérique à 16 ans pour pouvoir ouvrir un compte sur les réseaux sociaux.

Ils sont toutefois moins nombreux à approuver l'idée de l'interdiction du cellulaire partout à l'école.

Il y aura débat sur ces questions lors du conseil général de la Coalition avenir Québec samedi.

Emmanuelle Parent, directrice générale et cofondatrice du Centre pour l’intelligence émotionnelle en ligne (Le CIEL), croit que l'interdiction pure et simple avant 16 ans n'est pas une bonne idée. Elle favorise plutôt la sensibilisation et l'éducation de nos jeunes. Et un meilleur encadrement des géants du numérique.

«En ce moment, on a des pubs à la télé sur l'importance de lire un livre. Il nous faut des choses sur l'importance de bien utiliser les réseaux sociaux autrement. Et ça, c'est la solution. Ça prend beaucoup de courage, parce qu'on a l'impression que c'est David contre Goliath, mais c'est de réguler les plateformes, de les amener à diminuer les mécaniques persuasives qui gardent notre attention et de retirer davantage les contenus inappropriés et nocifs.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«L'ATP est extrêmement tolérante sur quelque chose qui est très grave»
«On ne va pas les envoyer dans une forêt de moustiques sans services»
Malgré des déboires, les Montréalais seront-ils indulgents avec leur mairesse?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00