Aller au contenu
Expulsion de la Chambre des communes

«Poilièvre veut que le Canada soit brisé parce que c'est politiquement payant»

«Poilièvre veut que le Canada soit brisé parce que c'est politiquement payant»
Pierre Poilièvre / Photo : Sean Kilpatrick / La Presse canadienne

Pierre Poilievre semble faire bonne figure dans les sondages avec plus de 20 points d'avance sur Trudeau. Ce bilan survient alors que le chef du Parti conservateur s'est fait expulser de la Chambre des communes, cette semaine, après avoir qualifié le premier ministre de «cinglé», d’«extrémiste» et a refusé de retirer ses propos.

Le chroniqueur Philippe Léger fait son analyse de la situation, dimanche, au micro de Jérémie Rainville.

«Pour moi, c'est une stratégie de continuer à faire croire que le Canada est brisé, et que tout est de la faute de Justin Trudeau. [Il veut montrer] qu'il n'y a qu'une personne qui peut réparer les pots cassés, c'est Pierre Poilièvre. Mais lui, il n’a pas intérêt à remettre les différents morceaux du pot cassé ensemble. Il veut que le Canada soit brisé parce que c'est politiquement payant pour lui.»

Aussi dans cette chronique : 

  • Legault veut le démantèlement des campements propalestiniens à l'Université McGill : «Ce n'est pas la job de François Legault de s'immiscer dans les opérations policières»...
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Léger

«Les friperies vivent un nouvel âge d'or au Québec» -Luc Ferrandez
«Elle aurait pu être déposée par GND et la gauche pragmatique!» -Philippe Léger
«L'âge d'or des clubs à Montréal est révolu» - Geneviève Pettersen

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30