Aller au contenu
Incapable de se trouver un poste

Quand la bureaucratique empêche une médecin d'exercer sa profession...

Quand la bureaucratique empêche une médecin d'exercer sa profession...
Une professionnelle de la santé / Getty Images

Une médecin interniste d'origine libanaise qui a immigré au Québec il y un an est incapable de se trouver un poste dans un hôpital depuis son arrivée, et ce, malgré l’obtention de toutes les équivalences requises.

Le cas du Dr Daisy Samaha démontre le processus compliqué pour certains médecins diplômés à l’international de trouver du travail lorsqu'ils cherchent à s'établir au Québec.

Écoutez l'interniste aborder avec Paul Arcand son incapacité de travailler en raison des plans d'effectifs médicaux qui l'empêchent de se trouver un milieu de travail.

«On est des médecins francophones et on cherche les valeurs sociales et culturelles qu'on a retrouvées ici.»

Elle explique qu'en tant que médecin étranger, pour pouvoir pratiquer la médecine ici, elle a dû obtenir un permis restrictif et pour obtenir ce permis restrictif, elle a dû subir plusieurs conditions dont la reconnaissance de ses diplômes au Québec. Elle a ensuite dû passer un test spécifique en médecine et doit maintenant être parrainée par une institution qui figure sur la liste des effectifs médicaux...

«Ça fait un an que je suis au Québec et que je n'ai pas encore malheureusement reçu une réponse positive et une promesse d'embauche.»

Tout ce qu'espère le Dr Samaha, c'est que la bureaucratie débloque pour lui permettre d'exercer au Québec.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Ce souhait exprimé de vivre cet événement en gang, c'est ce qui m'a fasciné»
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»
«Un peu comme un médecin de famille» -Christine Laliberté

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00