Aller au contenu
La Commission Normandeau-Ferrandez

La propreté à Montréal est-elle un rêve impossible?

La propreté à Montréal est-elle un rêve impossible?
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

La saleté dans les villes de Montréal prend tout le monde de court. Peut-on rêver à une ville propre?


Écoutez Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez qui parlent avec l'animateur Paul Arcand de la saleté des rues de la métropole, notamment à la fin de l'hiver.


Pas dans la configuration actuelle de Montréal, croit Luc Ferrandez. La philosophie du développement durable sur la gestion des déchets est une lubie, selon lui.

«Cette idée-là que si tu ramasses moins souvent les vidanges, il va y en avoir moins, parce que c'est ça l'idée du développement durable et en ce moment, on s'en va vers deux semaines de ramassage, c'est bon dans des quartiers de bungalows...»

Nathalie Normandeau croit que tous les citoyens doivent se responsabiliser. Elle se plaît à rêver à une ville propre.

«Au Japon, à l'école primaire et secondaire, tous les élèves, ça fait partie de leur routine quotidienne, sont mis à contribution pour faire le ménage non seulement de leur classe, mais de leur école. Il n'y a pas de poubelles dans les rues, il n'y a pas d'agent d'entretien. La population garde les espaces communs propres.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Gain en capital: «On fait une grosse tempête dans un verre d'eau»
Prix de l'essence: «On se fait voler, c'est pas compliqué, mais qui nous vole?»
La Ville de Terrebonne prépare les jeunes aux catastrophes naturelles

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Hockey féminin de la LPHF
En direct
En ondes jusqu’à 16:00