Aller au contenu
Commission Normandeau-Ferrandez

«Le gouvernement a peur de créer un groupe qui va lui faire des revendications»

«Le gouvernement a peur de créer un groupe qui va lui faire des revendications»
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

La qualité des services ambulanciers au Québec est sous les projecteurs: une enquête du Journal de Montréal révèle que 85 % des villes de plus de 10 000 habitants sont incapables de les offrir dans un délai qui est considéré par les experts comme souhaitable, soit autour de huit minutes pour les cas d’urgence.

Sont-ils si mal en point ces services? Est-ce qu’on devrait nationaliser l’ensemble des entreprises d'ambulanciers du Québec?

Voilà quelques questions sur lesquelles se penchent les commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez, lundi matin, au micro de Paul Arcand.

«Ça fait plus de 20 ans que l’on conclut et qu’on crie à la nécessité de revoir les services hospitaliers d’urgence. Ce serait intéressant un jour qu’on finisse par quitter le terrain des bonnes intentions pour celui des actions. Le gouvernement a adopté une politique en 2022 zones jusqu’en 2030 pour modifier, révolutionner la façon dont sont organisés les services hospitaliers d’urgence au Québec. Donc, j’ai l’impression qu’on va attendre encore quelques années.»

«Pourquoi on ne met pas (les solutions évoquées) en œuvre? Parce qu’elles sont relativement simples... Premièrement, on parle de la nationalisation, c’est-à-dire que l’on concentre. Il y a 53 entreprises. Je ne peux pas croire que si tu centralises ces entreprises, tu ne vas pas sauver un peu sur l’administration. Chacune de ces entreprises a des frais d’administration, du personnel pour la coordination des appels... Il y a dix centres de communications. Là, il y a des gains à faire, c’est clair! Alors, les gains à faire, pourquoi on ne les fait pas? Moi, je pense que le gouvernement a peur de créer un groupe d’État qui va encore lui faire des revendications salariales.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau
«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»
«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00