Aller au contenu
La revue de presse

Garderies: «Est-ce qu’on doit exclure de facto les réfugiés qui arrivent ici?»

Garderies: «Est-ce qu’on doit exclure de facto les réfugiés qui arrivent ici?»
La revue de presse de Paul Arcand / Cogeco Média

À l'occasion de sa revue de presse, jeudi matin, écoutez l'animateur Paul Arcand aborder la décision du gouvernement du Québec de s’adresser à la Cour suprême du Canada afin d'empêcher les enfants de demandeurs d’asile d’avoir accès aux garderies subventionnées.

«Le gouvernement a décidé d'aller dans cette direction et d'aller demander à la Cour suprême de se prononcer en disant: "On ne pense pas que c'est discriminatoire et on n'achète pas l'argumentaire des juges de la Cour d'appel". C'est assez particulier, entre vous et moi, parce qu'on demande à des réfugiés de venir travailler, de quitter l'aide sociale. On leur demande d'apprendre le français. On leur demande un paquet de choses, puis on leur dit: "Pour vos enfants, là, vous ne pourrez pas avoir accès à la garderie". Puis là, vous allez me dire: "Oui, mais il y a bien des Québécois de souche qui se retrouvent dans la même situation parce qu'il y a un manque de place dans les garderies". Je comprends, c'est vrai. Mais est-ce qu'on doit exclure de facto les gens qui entrent ici et qui demandent le statut de réfugié?»

Paul Arcand parle aussi des enseignants, qui dans la même veine, dénoncent le manque de services pour intégrer des élèves allophones à l'extérieur de Montréal, selon ce que rapporte le Journal de Montréal.

Autres sujets traités:

  • Deux conflits s'éternisent à l'international: l'Ukraine souligne les deux ans de l'invasion russe et la bande de Gaza est toujours la proie de l'offensive d'Israël.
  • Des réseaux organisés profitent d’un programme destiné aux travailleurs agricoles pour amener illégalement des travailleurs du Guatemala aux États-Unis en passant par le Québec, selon ce qu'a appris Radio-Canada.
  • Est-ce que les infirmières et les préposées qui travaillent en agence privée vont revenir dans le secteur public?
  • Northvolt: le ministre de l'Environnement a l'air d'un poids plume à côté du ministre de l'Économie, alors que des règles environnementales qui empêchaient la construction d'un milieu résidentiel dans le milieu humide ont été ignorées pour octroyer le développement du projet de l'usine de Northvolt.
  • Les entreprises de Normand Laprise ont cumulé des dettes de près de 7,5 millions de dollars.
  • TVA: l'entreprise perd toujours de l'argent selon Pierre-Karl Péladeau et la réalité financière pourrait mener l'entreprise vers un lock-out ou une grève s'il n'y a pas d'entente entre l'employeur et les employés.
  • Les milléniaux dépassent le nombre de baby-boomers pour une première fois.
  • Les suicides en prison ont vécu une hausse pendant la pandémie.
  • Des aînés vulnérables ont été soumis à une «chaleur extrême», alors que le chauffage fonctionnait dans des chambres durant une canicule, selon le Journal de Montréal.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Une polémique qui s'est transformée en publireportage pour Louboutin
Un nouvel outil d'IA pour META
«Le premier ministre n'aura pas de plan pour le logement» -Luc Ferrandez

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Hockey féminin de la LPHF
En direct
En ondes jusqu’à 16:00