Aller au contenu
Demandeurs d’asile

«C'est le temps que Justin Trudeau revienne sur Terre» -Jean-François Roberge

«C'est le temps que Justin Trudeau revienne sur Terre» -Jean-François Roberge
Le ministre Jean-François Roberge / la Presse Canadienne

Le gouvernement du Québec demande à Ottawa de calmer l’arrivée des demandeurs d’asile au Canada, de mieux les répartir à travers le pays et surtout, de rembourser les coûts associés à l’accueil de ces réfugiés, qui sont très élevés.


Écoutez Jean-François Roberge, ministre de la Langue française et ministre responsable des Relations canadiennes, en entrevue avec l’animateur Paul Arcand, mercredi.


Au dire du ministre, le Québec a reçu plus de 65 570 demandeurs d’asile en 2023. Dans les trois dernières années, on parle de 160 651 réfugiés. Lorsqu’ils arrivent en sol québécois, ils y restent pour plusieurs années, puisque le fédéral est très lent à traiter ces demandes, selon M Roberge. Les demandeurs d’asile restent en majorité ici, souligne-t-il.

«Pour 2021-22, le gouvernement fédéral a versé au Québec un peu moins 67 millions dollars pour la facture de 470 M$. Et ça continue d’augmenter. En 2023, la facture est de 577 M$. EN réalité, Ottawa doit au gouvernement du Québec un demi-milliard de dollars, seulement pour les trois dernières années. [...] Ce qui est choquant, c’est que le fédéral veut revoir la manière de compter, parce que les coûts ont explosé. Cela dit, ce n’est pas juste une question d’argent. C’est une question de capacité d’accueil. Il y a un problème important. […] La première chose à faire: il faut absolument réviser la politique d’émission des visas. Si on n’est pas capables d’accueillir dignement les réfugiés, ça ne marche plus. [...] Ça va prendre une action de Justin Trudeau. Lui-même est un Québécois. C'est le temps qu'il revienne sur Terre pour donner un coup de main. Humainement, c'est intenable.»  

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut que tu restes le même gars que tu es» -Paul Arcand
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00