Aller au contenu

Infofrais pour sauver l’information locale: «Un enjeu démocratique important»

Infofrais pour sauver l’information locale: «Un enjeu démocratique important»
Une personne consulte un site web d'information grâce à son téléphone cellulaire. / Getty Images

Seriez-vous prêts à payer une contribution de 2% lorsque vous achetez un téléphone cellulaire, une tablette ou un ordinateur pour venir en aide aux médias?

La CSN propose des « infofrais » pour sauver l’information locale. Elle a d’ailleurs tenu un point de presse ce mardi à Québec, pour partager sa vision et expliquer les détails de cette proposition. 


Écoutez la présidente de la CSN, Caroline Senneville, qui s’entretient du sujet avec l’animatrice Nathalie Normandeau, mardi.


«C’est un enjeu démocratique important. Quand il n’y a pas d’information, cela laisse place à la désinformation. Il y a une crise. Environ 1500 emplois ont été perdus depuis décembre.» 

La CSN représente de nombreuses personnes du milieu de l’information. 

Elle estime que la création d’un fonds réservé et récurrent qui serait financé « par l’instauration d’un infofrais permettrait au gouvernement de récolter 400 millions de dollars par année. 

Durant l'entretien avec Nathalie Normandeau, elle parle de quelques autres mesures proposées.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Après une séparation: vaut-il mieux rester dans le nid familial ou le quitter?
Gain en capital: «On fait une grosse tempête dans un verre d'eau»
Une polémique qui s'est transformée en publireportage pour Louboutin

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les dessous de l'immobilier
En direct
En ondes jusqu’à 12:00