Aller au contenu

Un festival d'excuses sur fond de gains d'efficacité en éducation

Un festival d'excuses sur fond de gains d'efficacité en éducation
Jonathan Trudeau / Cogeco Média

En ce jour de Saint-Valentin, écoutez Jonathan Trudeau revenir avec Louis Lacroix sur le festival des excuses à l'Assemblée nationale mardi.

Il aborde ensuite la question des gains d'efficacité dans le cadre de l'entente avec les syndicats de l'éducation, alors que le ministre Drainville n'a toujours pas expliqué ce que le gouvernement a réussi à obtenir à l'occasion des négociations avec les syndicats de la fonction publique en la matière.

Tout cela dans un contexte où l'on remarque que le temps d'écran a augmenté considérablement chez les jeunes qui ont subi la grève générale illimitée de la FAE et qu'il semble difficile pour le ministre de livrer la marchandise.

Jonathan Trudeau revient aussi sur le cas du père qui s'en est pris à un jeune intimidateur de 13 ans. Selon le chroniqueur, cette situation doit amener le ministre de l'Éducation à se poser des questions sur les procédures en place dans les écoles pour mieux gérer les questions d'intimidation.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Les réseaux sociaux inspirent les Québécois pour leurs idées de vacances
«Tout le monde a peur que ça dégénère» -Fabrice de Pierrebourg
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 17:00