Aller au contenu
Tournoi : une équipe forcée de jouer dans le A

«Notre préoccupation principale c'est la sécurité des joueurs»

«Notre préoccupation principale c'est la sécurité des joueurs»
Jeunes joueurs de hockey / Photo : bigjohn36 / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

Une équipe de hockey de niveau pee-wee, à Montréal, est forcée de jouer deux niveaux en haut du sien si elle souhaite participer à un tournoi, en raison des règles administratives. 

Benoît Richard, l'entraîneur des Kodiaks de Hockey Sud-Ouest qui évoluent actuellement dans la catégorie M13 de classe C à Montréal, discute de ses préoccupations en ce qui concerne cette situation, vendredi, au micro de Paul Arcand. 

«Pour être honnête, on a envoyé une lettre parce que j'ai consulté les parents de l'équipe. C'est quand même un gros step entre le C et le A. Et la
La préoccupation que nous avons, moi et la plupart des parents, c'est la sécurité des joueurs [alors que le niveau n'est pas du tout le même] entre le A et le C.»

Écoutez-le expliquer les raisons pour lesquelles son équipe est forcée de participer au tournoi dans la catégorie A et des recours possibles...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Amazon: «C’est une nouvelle importante qui va donner au Québec une visibilité»
«Il a un flair légendaire pour présenter des phénomènes qui vont faire parler»
Brigitte Alepin offre un suspense qui traite d’injustice sociale

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30