Aller au contenu
200$ pour deux minutes avec la ministre

«On ne doit pas payer pour avoir accès à un député de la CAQ!»

«On ne doit pas payer pour avoir accès à un député de la CAQ!»
La ministre des Transports, Geneviève Guilbault / Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

Un couple a dû payer 200$ pour obtenir deux minutes avec la ministre des Transports Geneviève Guilbault, lors d'un cocktail de financement de la CAQ. Une grande déception pour le couple, alors que la ministre se dit désolée qu'ils aient été contraints de participer à cet événement pour pouvoir la rencontrer et la sensibiliser au danger de l'alcool au volant.

En entretien vendredi matin au micro de Paul Arcand, écoutez la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, aborder avec Paul Arcand la question des tentatives d'influence que les gens qui participent à ces cocktails de financement.

Elle souligne que l'invitation qui a été faite à madame Rivera était une erreur de jugement de la part d'une employée, mais qu'il n'y avait aucune directive du parti pour donner des accès à des ministres lors des campagnes de financement.

Elle soutient que c'est l'un des exemples qui ont amené le premier ministre à interrompre le financement public pour le parti.

«Au Québec, on ne doit pas payer pour avoir accès à un député de la CAQ!»

On aborde aussi la question des nombreux dons des maires de municipalités de la province et de la raison pour lesquels ils donnent lors de campagne de financement politique.

Revenant en terminant sur les mesures pour encadrer l'alcool au volant, elle souligne qu'à ses yeux les moyens actuels sont assez contraignants et que d'abaisser la limite à 0,05 ne fait pas partie de son plan pour le moment.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?
«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»
«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00