Aller au contenu
Il a notamment obtenu des millions $ en indemnité

Un avocat aide des copropriétaires à se sortir d'une arnaque immobilière

Un avocat aide des copropriétaires à se sortir d'une arnaque immobilière
L'animateur Paul Arcand / Cogeco Média

Une vingtaine de copropriétaires floués ont eu gain de cause face à deux propriétaires véreux, grâce au travail pro bono de l’avocat Vincent Ranger.

Il a eu besoin de cinq ans pour préparer le dossier, accumuler la preuve et défendre la cause devant le tribunal.

Les propriétaires concernés devront débourser aux copropriétaires 5,9 millions de dollars en indemnité et 1,3 million $ en intérêts.

C’est une histoire racontée et publiée d’abord par le journaliste Yves Boisvert, dans le quotidien La Presse.

Écoutez Me Vincent Ranger, avocat pour Per curiam, un cabinet d’avocats en litige et enseignant en droit à l’Université de Montréal, aborder l'aide qu'il a offerte à des copropriétaires pour les sortir d'une arnaque immobilière.

«J'ai constaté assez rapidement dans quel bourbier juridique ces personnes étaient plongées. De fil en aiguille, j'ai aidé cette vingtaine de copropriétaires pris dans une arnaque immobilière.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Hydro-Québec: «Couper 75 000 arbres pour diminuer de 1% les pannes, vraiment?»
Funérailles de Navalny: «Il y a certainement un mot d'ordre qui a été passé»
«S'il fait pas ça, il va vivre aux crochets de l'état» -Paul Arcand

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00