Aller au contenu
Alors que le PQ a le vent dans les voiles

Rentrée parlementaire: la CAQ retrouvera-t-elle sa boussole?

Rentrée parlementaire: la CAQ retrouvera-t-elle sa boussole?
La revue de presse de Paul Arcand / Cogeco Média

À l'occasion de sa revue de presse mardi matin, écoutez Paul Arcand aborder la rentrée parlementaire à Québec alors que le gouvernement a plusieurs dossiers chauds sur la table, telles l'immigratio, la santé et l'éducation. Tout ça dans un contexte où le Parti québécois (PQ) offre une alternative à la Coalition avenir Québec, du moins d'après les sondages.

«Qu'il y ait de la grogne contre le gouvernement, c'est une chose. Il y a eu ces mois de négos avec des enjeux importants les employés de l'État, les profs, le monde de la santé. Beaucoup de promesses du gouvernement concernant l'école, concernant les personnes âgées et concernant le réseau de la santé, les listes d'attente, donc l'insatisfaction. Elle s'entend. Elle a été amplifiée par les erreurs de la boussole du gouvernement pour reprendre leur propre image.»

L'animateur souligne d'ailleurs l'absence du Parti libéral dans le paysage politique québécois, si ce n'est de la candidature potentielle de Denis Coderre...

Il revient aussi sur le processus de vote à la Fédération autonome de l'enseignement qui va se conclure à Granby, pendant que les enseignants non utilisés de façon bien inégale selon les régions, de même que le plan de rattrapage du ministre Bernard Drainville, alors qu'il est interdit pour un(e) stagiaire de faire du tutorat en raison des conventions collectives et on les empêche de le pratiquer.

Paul Arcand aborde aussi le cauchemar du REM qui subit non seulement des arrêts de service importants, mais surtout, des problèmes de communication inacceptables, alors que la CDPQ Infra a décidé de laisser tomber le projet de prolongement du réseau sur le boulevard Taschereau sur la Rive-Sud.

Autres sujets traités:

  • Aide médicale: le gouvernement fédéral met le projet sur la glace pour les personnes souffrant avec des enjeux majeurs de santé mentale.
  • Le gouvernement Legault favorise la privatisation du système de santé, selon ce que témoigne la présidente de la CSN, Caroline Senneville, dans La Presse.
  • Santé: on est en train «d'épurer» les listes d'attente avec des façons de faire qui manquent d'humanité.
  • Les bars ouverts 24 heures sur 24: l'enjeu du bruit fait réagir.
  • Crise du logement: la condamnation de Maher Balabanian et le travail de l'avocat Vincent Ranger, présente ce qu'il y a de plus laid, mais aussi de plus beau dans la société autour d'un immeuble d’Ahuntsic.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le cinéma français dans la tourmente du mouvement #Meetoo
Des créateurs de contenu et l'organisme «Dans la rue» lancent une campagne choc
Loi 31: «c’est dangereux, mais c’est une avancée» -Luc Ferrandez

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30