Aller au contenu
Club du dimanche

«Je devais y retourner pour vivre mon moment» -Sylvie Fréchette

«Je devais y retourner pour vivre mon moment» -Sylvie Fréchette
Sylvie Fréchette, à l'âge de 25 ans, aux Jeux olympiques de Barcelone le 24 juillet 1992 / Photo : Hans Deryk / La Presse canadienne

Tous les dimanches, Élisabeth Crête et l'équipe de Même le week-end reçoivent un invité spécial auquel ils posent une série de questions avant de l'accepter comme membre officiel du club.

Cette semaine, c'est la championne olympique Sylvie Fréchette, une incarnation même du mot résilience, qui est l'invitée de l'équipe.

Elle revient d'abord sur les Jeux olympiques de 1992, à Barcelone, lors desquels une erreur d'une juge l'a privée de la médaille d'or, un évènement marquant dont elle n'a aucun souvenir. 

«Mon fiancé s'est suicidé juste avant mon départ pour les Jeux de Barcelone. Et à partir de là, mon cerveau à tout effacé. Sauf que toute ma vie, je parlais des Jeux olympiques. Mais ce que je racontais, c'est ce qu'on m'a raconté. Mes filles me demandaient : pourquoi tu ne nous en parles jamais? Puis moi je répondais candidement : ben maman ne s'en souvient pas, comme si ce n’était pas grave. Mais à un moment donné, je me suis demandé : je vais fuir de même combien de temps?», raconte Sylvie Fréchette.

Écoutez l'athlète raconter comment elle a pris la décision de retourner sur les lieux même de sa performance olympique pour y «vivre son moment» et «boucler la boucle»...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Dave Morissette

Pourquoi les milliardaires s'habillent-ils toujours de la même façon?
1,5 million de personnes au spectacle gratuit de Madonna
«De la pizza, c'est bon, c'est rapide, c'est rassembleur, c'est convivial»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Balados du dimanche
En direct
En ondes jusqu’à 20:00