Aller au contenu

Un infirmier coupable d’avoir agressé sexuellement une patiente

Un infirmier coupable d’avoir agressé sexuellement une patiente
Bénédicte Lebel / Cogeco Média

En 2021 une patiente se retrouve à l’hôpital pour traiter son alcoolisme sous supervision médicale à l’occasion d’une cure fermée. Pour l’aider avec le sevrage, elle reçoit du Valium, un sédatif par voie intraveineuse.

Amrane Kacher, un infirmier de 42 ans, profite alors de l’état de sédation de la patiente pour regarder ses parties intimes alors qu’elle se retrouve sur une civière.

Dans la nuit du 11 au 12 avril, il l’amène fumer à l’extérieur parce qu’elle doit être accompagnée. Mais de retour dans sa chambre, il lui administre une dose imprévue de valium par intraveineuse et entreprend ensuite des attouchements sexuels sur la patiente.

À l’occasion de sa chronique jeudi matin, écoutez la chroniqueuse Bénédicte Lebel expliquer à Paul Arcand que malgré les refus insistants de la victime, Kacher a poursuivi son agression.

Après l'agression et la plainte de la patiente, l’homme a tout d’abord tout nié avant finalement de changer sa version en soutenant que la plaignante lui avait finalement fait des avances lorsqu’on a fait la preuve que son ADN a été retrouvé sur la poitrine de la victime.

À noter qu’Amrane Kacher a depuis été congédié de l’hôpital Notre-Dame et ne peut plus pratiquer sa profession.

Autre sujet traité:

  • Un autre homme a été blessé presque au même endroit où un skieur est décédé au Sommet Saint-Sauveur.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«On pourrait simplifier la facturation des médecins!» -Dr Benoît Heppell
«Ce genre de développement peut soulever des questions» -Pierre-Yves McSween
Rafah: «Probablement que sur les 40, vous allez avoir des femmes et des enfants»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00