Aller au contenu

Quel est le bilan de l'année 2023 au tennis?

Quel est le bilan de l'année 2023 au tennis?
Félix Auger-Aliassime / Getty images/Eurasia Sport Images/Getty Images Sport

Écoutez Valérie Tétreault, directrice de l'Omnium Banque Nationale, qui s’entretient avec Raphaël Doucet au micro de Louis Lacroix, lors d’un bilan de l'année 2023 au tennis.

Selon elle, «ce n’était peut-être pas à la hauteur de nos attentes, mais on a terminé en force.»

Elle aborde entre autres les saisons de Félix Auger-Aliassime et de Leylah Fernandez qui n’ont pas été fructueuses.

«Je pense que lorsqu'on apprend à connaître Fernandez, on comprend assez rapidement que c'est une jeune femme qui est très très perfectionniste, qui est probablement très critique aussi envers elle-même, envers son jeu. Moi, je pense qu'elle a eu vraiment une saison en deux temps.»

Mme Tétreault ajoute que Félix Auger-Aliassime, lui, a évité le pire. 

«Sa fin de saison avait été phénoménale et il aurait pu même se retrouver à l'extérieur du Top 50. En allant chercher ce titre à Bâle (lors du tournoi de tennis de Bâle, le 29 octobre), il se permet de garder sa place dans le top 30. Et ça, c'était important en préparation de la saison 2024. Pour lui, ça a été compliqué pour toutes sortes de raisons, mais entre autres pour les blessures.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Santé mentale: «On paie encore le prix de la désinstitutionnalisation»
«Chaque investissement en éducation est une avancée!» -Nathalie Normandeau
Des agents correctionnels de Saint-Jérôme craignent pour leur sécurité

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00