Aller au contenu
Patinage artistique

Cri du coeur de Jean-Luc Brassard pour protéger les athlètes

Cri du coeur de Jean-Luc Brassard pour protéger les athlètes
Jean-Luc Brassard / Cogeco Média

Jacques Parizeau disait que lorsque l'on veut un ami dans la vie, mieux vaut s'acheter un chien. Jean-Luc Brassard en ressent l'envie après avoir reçu de nombreuses critiques à la suite de sa chronique de mardi sur le patinage artistique.


Écoutez la chronique de Jean-Luc Brassard au micro de Luc Ferrandez sur les athlètes de patinage artistique.


«Il y a des entraîneurs qui m'ont contacté aussi, qui m'ont dit : "On n'est pas tous millionnaires." C'est vrai. Je tiens à le préciser. Les entraîneurs très en vue sont très, très bien payés. Les autres, ne le sont pas toujours au plus bas niveau.

«Et surtout, Les entraîneurs qui placent la santé physique et psychologique de leurs athlètes en premier lieu, ce ne sont pas eux qui sont le mieux payés, parce que, justement, ils ont quand même la décence de demander un montant raisonnable aux parents, mais ils ne vont pas les saigner non plus pour que les enfants aillent de l'avant», explique Jean-Luc Brassard,

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Luc Ferrandez met de l'avant des solutions positives
Conserves, marinades et jardinage, selon Danny St Pierre
La Seine à Paris: «Le taux de bactéries est 5 fois supérieur au seuil autorisé»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Lavallée
En direct
En ondes jusqu’à 20:00