Aller au contenu

Construction: «Il y en a 79% qui sont entrés par les bassins, sans formation»

Construction: «Il y en a 79% qui sont entrés par les bassins, sans formation»
Le ministre du Travail Jean Boulet / La Presse Canadienne

D'ici à l'été prochain, le gouvernement du Québec espère avoir réussi à former entre 4000 et 5000 nouveaux travailleurs de la construction grâce à un nouveau programme d'études accéléré et rémunéré.


Écoutez le ministre du Travail Jean Boulet qui explique comment son gouvernement procédera à ces ajustements, au micro de l’animateur Paul Arcand.


La pénurie de main-d'œuvre force les institutions à revoir les heures de formations en les amputant de moitié. 

«Cette formation-là va permettre d'obtenir une attestation d'études professionnelles. Mais il faut rappeler que dans le secteur de la construction, il y a un système de gestion de l'offre qui permet d'entrer par les bassins. Puis, si je regarde des années 2021-2023, il y en a plus que la majorité qui sont entrés sans diplôme, donc sans formation nécessairement. Donc l'attestation d'études professionnelles est un bon pas en avant pour nous permettre de répondre au besoin de main-d'œuvre pour les métiers qu'on a identifiés.»

Et recevront-ils la formation adéquate pour être compétent?

«Il y en a 79% qui sont entrés par les bassins, donc sans formation. Donc, cette formation-là, même si elle n'aboutit pas à un diplôme d'études professionnelles, va permettre d'améliorer la productivité, d'améliorer le taux de rétention.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»
«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00