Aller au contenu
Carnage dans le Maine

«C'était l'incompréhension, la peur, l'inquiétude, des moments irréels»

«C'était l'incompréhension, la peur, l'inquiétude, des moments irréels»
Paul Arcand / Cogeco Média

C'est toujours la tristesse et l'incompréhension qui habitent Camden Martin, un résident confiné chez lui depuis mercredi soir à Auburn dans le Maine, située à environ 3 km des lieux du carnage. 

Il raconte vendredi matin, au micro de Paul Arcand, comment les choses se sont déroulées de son côté. 

Le professeur avait décidé de passer la journée chez lui, alors qu'il ne se sentait pas bien. C'est vers 19 qu'il a reçu un SMS d'urgence lui demandant de se confiner dans son domicile, car il y avait un tireur actif dans les environs.

«Sur le moment, déjà, un tireur, c'est sûr que c'est un peu effrayant, mais sur le coup, on ne pense pas tout de suite à un tel carnage. Je dirais que vers 20 h, 20 h 30, on commençait à avoir les informations. On a compris qu'il y avait plus d'une dizaine de morts, plusieurs blessés, et qu'il venait d'avoir une tuerie de masse chez nous. Et c'était l'incompréhension, c'était la peur, c'était l'inquiétude, c'était de vivre des moments vraiment irréels», raconte-t-il.

Écoutez Camden Martin discuter de sa région, peu habituée à de tels évènements...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Système Phénix: «C'est un fiasco sur le plan numérique et à dimension humaine»
«Je voulais faire voyager le public dans une ère d'invention et d'optimisme»
La passion de la musique latine au 3e festival Fuego Fuego

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30