Aller au contenu
Revue de presse

Loi 15: les anciens premiers ministres réclament des exceptions en Santé

Loi 15: les anciens premiers ministres réclament des exceptions en Santé
La revue de presse / Cogeco Média

À l'occasion de sa revue de presse mercredi matin, Paul Arcand aborde l'envoi, par les six derniers premiers ministres du Québec encore vivants, d'une lettre à l'endroit de François Legault et du ministre de la Santé Christian Dubé afin de revoir certains aspects du projet de loi 15.

L'animateur explique que la lettre adressée au premier ministre mardi a été préparée par Daniel Johnson, Pierre Marc Johnson, Lucien Bouchard, Jean Charest, Pauline Marois et Philippe Couillard.

Les anciens premiers ministres soutiennent que l'avenir des hôpitaux universitaires et des instituts de recherche comme le CUSM, le CHUM, l’Institut de cardiologie de Montréal et l'hôpital Sainte-Justine est compromis en matière d'autonomie des conseils d'administration et ils réclament des exceptions dans la gestion de la nouvelle agence créée par le ministre Dubé.

Paul Arcand revient ensuite sur la bonification du guichet d'accès à la première ligne, alors que bien des patients qui ont un médecin de famille et qui souffrent par exemple d'une otite, se retrouvent incapables de recevoir des soins lorsque leur médecin ne fait pas de «sans rendez-vous» au moment où ils ont besoin de soin.

Il aborde aussi la patience des Québécois en matière de soin, alors que les délais continuent de s'allonger dans un contexte ou le «mammouth» de la Santé cherche constamment à rapatrier des pouvoirs selon lui et que Le Devoir rapporte que Rendez-vous santé Québec dirige des patients vers des cliniques privées offrant des services non remboursés par la RAMQ.

De plus, l'animateur ouvre sa revue de presse en parlant des frappes à Gaza, en Cisjordanie et en Syrie par Israël, alors que l'armée de Tsahal attend encore avant d'envahir massivement le territoire palestinien. Il soutient que le gouvernement israélien semble s'être rallié à l'idée de négocier la libération des otages. Mais pendant ce temps, l'aide humanitaire déficiente engendre des conditions de vie intenables pour la population. Le Canada demande d'ailleurs une pause humanitaire afin d'accroître l'aide pour le peuple palestinien.

L'animateur aborde ensuite la décision annoncée mercredi matin de la Banque du Canada qui ne devrait pas augmenter les taux d'intérêt dans la mise à jour économique, alors que Radio-Canada révèle que le patron d'Hydro-Québec, Michael Sabia soutiendrait que : «L’électricité n’est plus une commodité. Au Québec, il y a, depuis des années et des décennies, la perception que l’électricité est abondante avec des surplus importants. […] Il faut ajuster des prix pour mieux refléter la réalité que l’électricité est devenue maintenant un actif précieux.»

Autres sujets traités:

  • Paul St-Pierre Plamondon a réussi un coup de marketing extraordinaire avec son budget de l'an 1 d'un Québec souverain.
  • On aurait toutefois peut-être sous-estimé d'environ 10,1 milliards le déficit de 2023-2024 dans le budget du PQ selon Francis Vailles de La Presse.
  • Incendie dans le Vieux-Montréal: l'individu qui aurait allumé le feu est déjà derrière les barreaux pour un autre crime selon le quotidien La Presse.
  • Le service des incendies de Montréal multiplie les vérifications dans les immeubles, les avertissements, les inspections et les suivis.
  • Le commissaire à l'UPAC estime que la corruption a changé, mais que l'époque des bandits à cravate comme Gilles Vaillancourt est révolue selon lui.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00