Aller au contenu

Changements aux frais de scolarité: quels impacts réels sur les universités?

Changements aux frais de scolarité: quels impacts réels sur les universités?
Des étudiants à l'université / Cogeco Média

On discute depuis déjà quelques semaines du financement des universités au Québec et toujours avec ces mesures annoncées par la ministre Pascal Déry et également son collègue Jean-François Roberge. Les changements aux frais de scolarité, entre autres, pour les étudiants étrangers annoncés par le gouvernement Legault affecteront-ils les universités francophones et leurs étudiants?

Le but de ces changements est de protéger le français et s'assurer de l'avenir du français, puis en même temps, de revoir le financement pour que ce soit plus équitable.


Écoutez Daniel Jutras, recteur de l’Université de Montréal, qui aborde les changements aux frais de scolarité des étudiants au micro de l’animateur Paul Arcand.


Les étudiants étrangers qui arrivent de l'international à l'Université de Montréal représentent 6000 étudiants sur 45 000, donc près 15 % de la clientèle.

Les francophones, tels les Français ou les Belges, jouissent d'une exemption. Ils représentent environ 4000 de ces étudiants.

«On a parlé beaucoup du déséquilibre de financement entre les universités anglophones et francophones. Je pense que ce déséquilibre est réel. Et cette péréquation-là, elle est raisonnable. Mais la formule de redistribution, on ne l'a pas encore vue. On verra si elle est raisonnable.»

Ce dernier estime que certains étudiants anglophones canadiens devront toutefois payer deux fois plus cher. Il ajoute que certaines universités verront leur modèle budgétaire vraiment menacé.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«On a beaucoup planifié et la communication était constante»
Les réseaux sociaux inspirent les Québécois pour leurs idées de vacances
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00