Aller au contenu

«Il y avait un niveau de stress assez élevé» -Philipppe Bonneville

«Il y avait un niveau de stress assez élevé» -Philipppe Bonneville
Le confinement de 2000 élèves a causé tout un émoi / Cogeco Média

Plus de peur que de mal finalement lors du confinement imposé aux 2000 élèves de l'école secondaire André-Laurendeau dans l'arrondissement Saint-Hubert, lundi.

Les étudiants ont été confinés durant plus de deux heures, alors qu'à l'extérieur, des parents s'amenaient pour obtenir les plus récentes informations.

Les mesures avaient été déployées après un message laissé au 9-1-1 signalant la présence d'un individu possiblement armé à proximité de l'école. 


Au micro de Paul Arcand, écoutez Philippe Bonneville qui a discuté avec des gens sur place lors du confinement...


«Comme c'est souvent le cas, les policiers ont tout fouillé, mais ils n'ont rien trouvé. Donc, appel non fondé. J'ai parlé lundi soir avec les dirigeants de la police de Longueuil parce qu'on a souvent l'impression que ce genre d'événement-là est de plus en plus fréquent.»

L'enquête se poursuit alors qu'on tente de déterminer qui a fait l'appel au 9-1-1. Il pourrait d'ailleurs y avoir des accusations criminelles dans ce dossier.

Autre sujet abordé:

  • James William Awad, que l'on connaît pour le fameux party dans l'avion de Sunwing, est encore dans le trouble.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Tout le monde a peur que ça dégénère» -Fabrice de Pierrebourg
Les réseaux sociaux inspirent les Québécois pour leurs idées de vacances
«Il est toujours aussi vulgaire et grinçant» -Catherine Brisson

Vous aimerez aussi

0:00
7:36
0:00
2:52
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En coulisses
En direct
En ondes jusqu’à 20:00