Aller au contenu
Commission Normandeau-Ferrandez

Québec ne veut plus éponger les déficits en transport en commun

Québec ne veut plus éponger les déficits en transport en commun
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Le gouvernement du Québec ne souhaite plus éponger les déficits des sociétés de transport en commun. Est-ce que cette décision aura des impacts sur les services à la population?

Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez se sont positionnés sur la question vendredi au micro de Paul Arcand.

Pour Nathalie, il est évident que la population sera affectée par une telle remise à l'ordre de la ministre Geneviève Guilbault.

De son côté, Luc Ferrandez estime que les services moins achalandés dans les quartiers industriels notamment, seront probablement appelés à disparaître et que l'on verra aussi des impacts dans les plus petites municipalités.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

La passion de la musique latine au 3e festival Fuego Fuego
Système Phénix: «C'est un fiasco sur le plan numérique et à dimension humaine»
L'urbex: un phénomène de plus en plus visible sur le web

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30