Aller au contenu
Commission Normandeau-Ferrandez

«Service correctionnel Canada ne peut être le seul maître à bord!»

«Service correctionnel Canada ne peut être le seul maître à bord!»
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Après un centre d’injection supervisé près d’une école à Saint-Henri, c’est au tour d’une maison de transition pour ex-détenus en plein centre-ville de Saint-Jérôme, de soulever la grogne. Est-ce que ce type d’établissement devrait obtenir l’acceptabilité sociale?

Pour Luc Ferrandez, le désir de la ville de Saint-Jérôme dans ce dossier est futile, car l'organisation de l'urbanisme dans le secteur est absolument incompatible avec les désirs de la municipalité.

«Ce n'est pas en mettant deux pots de fleurs et de la peinture qu'ils vont nous convaincre!»

Du côté de Nathalie Normandeau, elle félicite plutôt le maire de se battre pour sa vision de sa ville, car Service correctionnel Canada ne peut pas imposer sa vision aux villes.

Elle souligne que l'accessibilité sociale doit être considérée, mais pas à tout prix.

«Les quatre fonctionnaires débarquent de Services correctionnels du Canada à Saint-Jérôme et ils disent: "Non, savez vous quoi? C'est ici que ça va se faire. Point final". Service correctionnel Canada, qui est une agence fédérale, ne peut pas se comporter comme s'il était le seul maître à bord!»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«Je suis vraiment fier d'avoir porté le même chandail que toi» -Martin McGuire

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00