Aller au contenu

Maison Benoît Labre: «Éviter des surdoses, c’est louable, mais…» -Patrick Lagacé

Maison Benoît Labre: «Éviter des surdoses, c’est louable, mais…» -Patrick Lagacé
Patrick Lagacé / Cogeco Média

L’ouverture prochaine d’un centre d’inhalation supervisé de drogues dans l’arrondissement sud-ouest, près d’une école, inquiète des citoyens. Dans la foulée de leurs commentaires, un groupe de médecins a affirmé récemment qu’il appuie la Maison Benoit Labre et sollicite le soutien des résidents du quartier.

Lors d’une entrevue au micro de Luc Ferrandez, le 4 octobre, le médecin de famille Nicolas Demers a d'ailleurs partagé sa vision de la situation concernant cet établissement situé sur l’avenue Atwater.

Le lendemain, l’animateur Patrick Lagacé en traite dans l’ouverture de son émission Le Québec maintenant.

«Éviter des surdoses; c’est louable. Je le dis sans ironie. Mais, on parle de gens vraiment poqués qui vont fréquenter ce site, qui vont y habiter dans 36 studios. Mais, c’est situé à 100 mètres d’une école primaire. Les parents n’aiment pas ça…» 

Pour la première fois à Montréal, des toxicomanes pourront notamment consommer leur drogue (dont du fentanyl, du crack et de l'héroïne) sous supervision d’intervenants.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Aide médicale à mourir: «Ça appartient à chacun»
Louisiane: Une loi s'attaque à la légalité de la pilule contraceptive
«Les patients et les professionnels de la santé ont besoin de plus d'humanité»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00