Aller au contenu
Commission Normandeau-Ferrandez

Négos du secteur public: «Ça ressemble à un scénario de loi spéciale»

Négos du secteur public: «Ça ressemble à un scénario de loi spéciale»
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Si les négociations entre le gouvernement du Québec et les employés du secteur public achoppent, quelle sera la meilleure approche? Une loi spéciale ou une grève?

La loi spéciale est la meilleure solution, selon le chroniqueur Luc Ferrandez, qui explique son choix à la commission Normandeau Ferrandez, mardi.

Quant à la chroniqueuse Nathalie Normandeau, elle affirme qu’aucune des deux approches est recommandable. 

«Choisir entre la loi spéciale et la grève, c’est l’équivalent de choisir entre deux maux. C’est un dilemme cornélien. Cela dit, on sait comment ça va se terminer  le gouvernement Legault va régler avec la FIQ (Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec). Ce matin, on a vu que les négociations vont s’accélérer avec elle… Ensuite, les syndicats du Front commun vont probablement aller en grève… Ça ressemble à un scénario de loi spéciale.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

«On n'envoie pas de mise en demeure parce qu'on manque de lits»
Consommation de drogue au travail: avez-vous des collègues concernés?
Cohabitation avec les itinérants: «La Ville n'honore pas sa part du contrat»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00