Aller au contenu
Feux de forêts dévastateurs

«C'est vraiment une ville fantôme» -Vincent Meslage, résident de Yellowknife

«C'est vraiment une ville fantôme» -Vincent Meslage, résident de Yellowknife
Des voitures circulant à Yellowknife la semaine dernière. quand Vincent Mestage a quitté Yellowknife. / La Presse Canadienne

La lutte contre les incendies de forêt dévastateurs se poursuit dans l'Ouest du pays où les autorités ont dû évacuer des milliers de personnes au cours des derniers jours.

À Yellowknife, la grande majorité des 20 000 résidents ont été évacués à la suite de la propagation des feux, à environ 15 kilomètres de la capitale des Territoires du Nord-Ouest.


Écoutez Paul Arcand qui s'entretient avec un résident, Vincent Meslage, lundi matin lors de l'émission Puisqu'il faut se lever.


M. Meslage, qui habite Yellowknife depuis un an et demi, a été un des derniers à être évacués.

«C'est vraiment une ville fantôme. Il y a de moins en moins de gens dans la ville. Quand on a quitté, il n'y avait presque plus personne dans les rues. Les seuls véhicules sur place qui se promenaient étaient les voitures de police. Il y avait aussi eu des rumeurs comme quoi des malfaiteurs allaient entrer dans les maison et les voler.»

Situation critique en Colombie-Britannique

La situation demeure aussi critique en Colombie-Britannique alors que 30 000 personnes sont encore sous un ordre d'évacuation et 36 000 autres citoyens doivent être prêts à évacuer rapidement, si nécessaire.

Les déplacements

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a demandé à la population de restreindre les voyages touristiques vers les zones touchées, comme la région d'Okanagan.

On veut d'abord garantir des hébergements temporaires pour les évacués et les équipes de lutte contre les incendies.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Identité de genre: doit-on s'inquiéter pour la paix sociale?
Peut-on vraiment penser réduire le transport par camion sur nos routes?
À une semaine de sa «première», Martin Matte rencontre Paul Arcand

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30
75