Aller au contenu
Entrevue avec le Dr Michel Bureau

Aide médicale à mourir: «Les médecins doivent être très rigoureux»

Aide médicale à mourir: «Les médecins doivent être très rigoureux»
Selon le Dr Michel Bureau, l'aide médicale à mourir n'est pas faite «pour remplacer la mort naturelle». / Getty Images

Le recours à l’aide médicale à mourir est une pratique de moins en moins exceptionnelle pour les Québécois. La province est en voie de terminer l’année avec 7% de tous les décès enregistrés comme assistés par un médecin, soit plus que partout dans le monde. Par ailleurs, la Commission sur les soins de fin de vie constate que de plus en plus de cas d’aide médicale à mourir approchent des limites de la loi…


À l’émission de Paul Arcand, mercredi, écoutez le Dr Michel Bureau, président de la Commission sur les soins de fin de vie.


«La croissance est importante. Il faut informer la population que c’est un traitement de dernier recours.  Les médecins doivent être très rigoureux. Cela dit, je dirais que dans presque tous les cas, les médecins sont à l’intérieur des critères de la loi. On peut cependant se demander si on a essayé d’autres mesures de soulagement des douleurs, avant d’en venir à l’aide médicale à mourir.»   

Selon le docteur, l'aide médicale à mourir n'est pas faite «pour remplacer la mort naturelle».

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Les réseaux sociaux inspirent les Québécois pour leurs idées de vacances
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»
«Il est toujours aussi vulgaire et grinçant» -Catherine Brisson

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00