Aller au contenu
Chronique économique

Le conflit aux ports de la Colombie-Britannique s'éternise

Le conflit aux ports de la Colombie-Britannique s'éternise
François Gagnon / Cogeco Média

Le conflit aux ports de la Colombie-Britannique s'éternise. Il y a eu une entente de principe dimanche soir, encore une fois entre les patrons et le syndicat général.


Écoutez le chroniqueur François Gagnon aborder le sujet avec l’animateur Louis Lacroix. 


«J'ai hâte de voir quel a été l'élément déclencheur pour avoir une nouvelle entente. Est-ce que c'est la menace du ministre fédéral du Travail? C'est Monsieur O'Regan qui aurait demandé au Conseil canadien des relations industrielles d'imposer une convention collective ou encore un arbitrage contraignant pour régler les derniers points. Ça, ça veut dire que si le CCRI a ce mandat, lui, il n'y a pas besoin de faire une loi spéciale parce qu'il se décharge auprès de ce tribunal administratif.» 

Aussi dans cette chronique :

  • Pourquoi les consommateurs ne croient-ils plus les épiciers et leurs profits mirobolants?
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec François Gagnon

«Il faudrait quasiment de l'air climatisée pour faire pousser le cacaoyer»
Gain en capital: «On fait une grosse tempête dans un verre d'eau»
«Un pain par semaine puis un quatre litres de lait, c'est rendu 55$ par mois»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à