Aller au contenu
Pablo Rodriguez aux Transports

«Il fallait un ministre québécois qui comprend les enjeux»

«Il fallait un ministre québécois qui comprend les enjeux»
Pablo rodriguez et sa famille arrivent à l'assermentation / PC/Justin Tang

Qu'a voulu faire le premier ministre Justin Trudeau et qu'est-ce que signifient ces changements avec son important remaniement ministériel?

L'animatrice Marie-Claude Lavallée a posé la question à Christopher Nardi, correspondant à Ottawa pour le National Post.

«On a un cabinet de 39 personnes - qui inclut le premier ministre - et il n'y en a que huit qui restent en place. Ça démontre l'ampleur du remaniement.»

Parmi les ministres qui ont changé de portefeuille, le déplacement le plus notable est probablement celui de Pablo Rodriguez, du Patrimoine aux Transports. Un peu étonnant de déplacer celui qui mène la guerre à tous les Netflix de ce monde avec les projets C-11 et C-18, non?

«Je crois que lui-même était probablement un peu tanné de ce dossier. Il est difficile à porter, ce dossier-là. Je pense que pour Pablo, le gros du travail était fait.»

«On le met aux Transports où la plupart des dossiers impliquent le Québec (voie de contournement à Lac-Mégantic, la train à grande fréquence entre Québec et Windsor, les aéroports). Il fallait, je crois, un ministre québécois qui comprend les enjeux.»

On écoute Christopher Nardi...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marie-Claude Lavallée

Le français dans les vestiaires de hockey: comment en est-on arrivé là?
«C'est une tache noire dans une belle rivalité» -Michel Bergeron
«Aller à l'épicerie, c'est devenu de plus en plus anxiogène»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En direct
En ondes jusqu’à 5:30 AM