Aller au contenu

Le but, c'est d'aller à la limite des capacités, pas de les dépasser

Le but, c'est d'aller à la limite des capacités, pas de les dépasser
Novak Djokovic et Carlos Alcaraz / Getty Images

Jean-Luc Brassard et Philippe Cantin reviennent sur la finale masculine du tournoi de Wimbledon remporté par le jeune Carlos Alcaraz face à Novak Djokovic.

Au premier chef, on revient sur les prédictions de Brassar et Cantin, faites vendredi. Qui avait prédit la victoire avec exactitude?

Puis, Jean-Luc Brassard déconstruit le mythe du «il faut donner son 110 %...»

«Donner son 110 %, c'est déjà 10 % en haut de la limite. Tu es déjà 10 pour cent dans le champ. Donner son 110 %, c'est souvent un gros signe de catastrophe. Le but, c'est d'arriver sur la fine ligne de la perfection, de la limite des capacités.»

Brassard estime que contrairement à Paris il y a quelque mois, Alcaraz a cette fois parfaitement joué ses cartes.

On écoute Jean-Luc Brassard...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

Que doit-on surveiller durant l'été?
Conflit israélo-palestinien: Nétanyahou dissout son cabinet de guerre
«On s'imagine mal la pression qu'un athlète subit lorsqu'il prend la parole»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à