Aller au contenu
Montréal

Sommet sur la violence armée: «Encore une affaire pour vendre des croissants»

Sommet sur la violence armée: «Encore une affaire pour vendre des croissants»
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Depuis plusieurs années, les crimes impliquant des armes à feu ont explosé dans la métropole québécoise si bien que la Ville de Montréal organise un deuxième Sommet sur la violence armée.

À la Commission Normandeau-Ferrandez, mercredi, les chroniqueurs commentent la tenue de cet événement.

 «C’est encore une affaire pour vendre des croissants. L’industrie du croissant se porte toujours très bien quand il y a des forums ou des sommets.  […] C'est une large opération de communication, de démagogie, de politique, au sein même de Projet Montréal.»

«Mon cher Luc, je suis en totale opposition face à ta vision. On a dépassé l'exercice de marketing politique...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«Son constat sur le recul du français au Québec est assez éloquent»
Dans les coulisses du Centre de contrôle des autobus de la STM
«J'ai eu beaucoup d'écueils à surmonter, mais c'est le propre d'un entrepreneur»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00