Aller au contenu
Il a tué sa fille en 1996

Marcel Bolduc remet en question les droits de sortie d'un meurtrier

Marcel Bolduc remet en question les droits de sortie d'un meurtrier
Au micro de Paul Arcand, écoutez Marcel Bolduc qui parle des droits de sortie de prison de Marcel Blanchette. / Cogeco Média

Condamné à la prison pour un crime horrible, Marcel Blanchette, un criminel de carrière, qui a d’ailleurs pratiquement passé toute sa vie d’adulte derrière les barreaux, vient tout juste d’obtenir quelques droits de sortie. Le père de la victime exprime son étonnement à l'émission Puisqu'il faut se lever, vendredi.

Le 12 mai 1996, Marcel Blanchette et deux complices ont enlevé, séquestré, agressé, puis assassiné Isabelle Bolduc, alors qu’elle sortait d’un bar. Le corps de la jeune femme de 22 ans a été retrouvé huit jours plus tard dans un boisé de Sherbrooke.

Avant d’être battue à mort, Isabelle avait été violée à plusieurs reprises par ses trois kidnappeurs.


En entretien avec Paul Arcand, écoutez Marcel Bolduc qui souligne qu’il est étonné de cette décision ,compte tenu du lourd passé de Marcel Blanchette.


Ces sorties ne pourront pas l’aider de toute façon, selon lui, car le meurtrier de sa fille aurait une santé précaire.

Monsieur Bolduc n’a d’ailleurs pas été informé des motifs qui ont été invoqués dans la décision d’octroyer des droits de sortie à Marcel Blanchette.

Il dit tout de même être engagé dans un processus de justice réparatrice ayant pour objectif de discuter avec l'homme qui a assassiné sa fille, il y a maintenant 27 ans.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«On menace pour mettre de la pression sur le gouvernement» -Jonathan Trudeau
L'énigme du lundi 22 avril 2024
On leur a envoyé le corps de la mauvaise personne et leur père est introuvable

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00