Aller au contenu
Désintéressement au travail

Après le «burn out», le «bore out»!

Après le «burn out», le «bore out»!
Une employée désintéressée / Witthaya Prasongsin / Moment / Getty Images

À l'occasion de sa chronique lundi, la chroniqueuse Marie-Ève Tremblay parle du phénomène «bore out», une variante bien différente du «burn out».

Le «bore out», c'est davantage l’ennui que l'on ressent au travail, ce qui peut nous mener au désintéressement.

Marie-Ève expose le témoignage d'un travailleur qui en a d'ailleurs souffert.

Aussi au menu de sa chronique:

  • Noter les propriétaires sur un nouveau site internet: la possibilité de donner son avis sur son proprio...

On l'écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Le Mexique: le nouveau paradis des Québécois?
10e décès par noyade: comment mieux prévenir ces drames?
Le Vatican blanchit le cardinal Gérald Cyprien Lacroix de tout soupçon

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00