Aller au contenu
Crise du logement

«C’est quand elle est arrivée dans la région qu’il l’a vue» -Luc Ferrandez

«C’est quand elle est arrivée dans la région qu’il l’a vue» -Luc Ferrandez
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Le gouvernement de François Legault «a fait le choix d’ignorer» la crise du logement qui sévit à Montréal, selon la mairesse Valérie Plante.

Le logement social est un parent pauvre du dernier budget provincial, selon plusieurs observateurs. Est-ce que la mairesse a raison de semoncer le gouvernement à ce sujet?

Au cours de la commission Normandeau-Ferrandez, le chroniqueur Luc Ferrandez souligne qu’elle a entièrement raison. Et non seulement il souligne qu’elle a raison, il affirme que l’attitude du premier ministre du Québec est à blâmer dans ce dossier.

«(François Legault) la crise du logement, c’est quand elle est arrivée dans la région qu’il l’a vue. Quand elle était à l’intérieur sur l’île, il ne la voyait pas. Et il y a quelque chose qui me frappe, c’est son côté manipulateur...»

De son côté, Nathalie Normandeau souligne que Valérie Plante a beaucoup de «bagout» et d’intensité pour faire une telle sortie.

«Sa conclusion : "Avec le quart des moyens, on réalise le quart des engagements". Ça, c’est une réplique cinglante. D’ailleurs, moi, je tombe de ma chaise... Comment on peut offrir des subventions sur le coût d’une unité qui datait de 2009? C’est sûr qu’on n’y arrivera jamais.»

Elle souligne qu’elle trouve que la réplique du gouvernement face à la sortie de Valérie Plante a été tout simplement odieuse.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Louboutins de France-Élaine Duranceau: «Les femmes sont souvent visées»
«Régler en partie, ou complètement, le problème en 72 heures»
«Les gens ne veulent pas changer d'endroit comme ça»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Bonsoir les sportifs
En direct
En ondes jusqu’à 00:00