Aller au contenu
Une dame meurt à l'urgence sans soins

«Ç’a pris une heure pour que quelqu’un confirme qu’elle était décédée»

«Ç’a pris une heure pour que quelqu’un confirme qu’elle était décédée»
Un bon exemple est survenu prouvant que certaines salles d'urgences sont surchargées. / Reza Estakhrian / The Image Bank

Gilberte Gosselin est décédée après avoir été laissée sans soins pendant près de 28 heures dans les couloirs de l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis, elle avait 86 ans.

Véronique Labonté, explique que sa grand-mère a dû être hospitalisée en raison d’une fracture de la hanche, à la suite d’une chute à sa résidence pour personnes âgées.

C’est après quelques heures sur une civière qu'elle est devenue plus faible.

«En difficulté respiratoire»

«Elle était en difficulté respiratoire, elle n’avait plus de voix, elle était pâle, après une nuit. Elle était consciente tout le long», raconte-t-elle.

Le personnel a été très eu présent pour elle et Mme Labonté ajoute que la femme de 86 ans n’a pas bu, ni mangé, et était sans soluté, durant tout son séjour.

«Ils ont refusé de lui donner de l’eau».

«Ç’a pris une heure, après le décès, pour que quelqu’un confirme qu’elle était décédée.»

Écoutez Véronique Labonté raconter au micro de l’animateur Paul Arcand comment sa grand-mère est décédée à l’urgence, alors qu’elle aurait eu très peu d’assistance médicale pour la soulager.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Tout le monde a peur que ça dégénère» -Fabrice de Pierrebourg
«Un peu comme un médecin de famille» -Christine Laliberté
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00