Aller au contenu
Retard dans les permis

«Les gens sont sur une liste d’attente et ne se font pas opérer»

«Les gens sont sur une liste d’attente et ne se font pas opérer»
Les listes d'attente s'allongent pour obtenir des chirurgies simples. / Getty images / Chan2545

Le ministère de la Santé tarde depuis un an et demi à accorder le permis nécessaire à un centre de chirurgie privé à Saint-Jérôme, et ce, au point que la construction du centre médical qui réunirait plusieurs spécialistes a été arrêtée. 

Ce centre médical spécialisé (CMS) permettrait de faire, quotidiennement, 16 interventions chirurgicales et 28 endoscopies à l'extérieur d'un hôpital, selon le Dr Patrice Makinen, qui affirme que les infrastructures de la région sont désuètes.

Ce sont des procédures qui seraient payées par le gouvernement et qui pourraient désengorger le système médical en évitant de monopoliser des lits.

« Le plan, c’était de bâtir en 2021 et qu’il soit fonctionnel en décembre 2022. Un an et demi plus tard, on n'a toujours pas eu le permis. C’est du temps où les gens sont sur une liste d’attente et ne se font pas opérer.»

Écoutez le Dr Patrice Makinen, chirurgien orthopédique en entretien avec l’animateur Paul Arcand discuter de la situation d’un centre de chirurgie, retardé par les procédures administratives.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»
«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
100% Québécois
En direct
En ondes jusqu’à 18:00