Aller au contenu
Mont-Saint-Hilaire

Des élus comparés aux talibans: «Propos diffamatoires et menaces de mort»

Des élus comparés aux talibans: «Propos diffamatoires et menaces de mort»
Une vue sur une partie de la ville de Mont-Saint-Hilaire. / Moment / Getty Images

Le chroniqueur des médias sociaux, Frédéric Labelle traite d'une triste histoire qui affecte des élus de la Ville de Mont-Saint-Hilaire. Il s’est d’ailleurs entretenu avec le maire, Marc-André Guertin. Comparés aux talibans sur Facebook, lui et les conseillers municipaux dénoncent l'intimidation et les menaces de mort dont ils font l'objet. 

Ils ont ainsi dénoncé les comparaisons faites sur les réseaux sociaux entre la Ville de Mont-Saint-Hilaire et un régime autoritaire.

Le maire Marc-André Guertin a notamment signé une lettre d’opinion pour lancer un appel à la dignité et au respect dans le débat public.

Écoutez d’ailleurs ses propos recueillis par Frédéric Labelle.

«On a tout vu dans les derniers mois. C’est passé de propos diffamatoires, à des voies de fait et des menaces de mort. On a dû obtenir des ordonnances de la cour pour s’assurer que les gens gardent une distance.»

Écoutez l'intégralité de la chronique de Frédéric Labelle.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Écrans et bien-être des ados: «Un problème de santé publique»
«Les gens ne veulent pas changer d'endroit comme ça»
Louboutins de France-Élaine Duranceau: «Les femmes sont souvent visées»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00