Aller au contenu

Projet de train entre Québec et Windsor : «Une guerre entre deux constructeurs»

Projet de train entre Québec et Windsor : «Une guerre entre deux constructeurs»
Luc Ferrandez / Cogeco Média

Projet de train entre Québec et Windsor : deux constructeurs bataillent pour obtenir l'éventuel contrat. Jusqu'à présent, le gouvernement Trudeau avait en tête le train à grande fréquience (TGF) de Siemens, allant tout au plus à 200 km/h, mais le géant français Alstom propose pour sa part un train à très grande vitesse (TGV). 

Écoutez Pierre Barrieau, expert en planification des transports à l’Université de Montréal, qui parle de cette «guerre de lobying». 

Le chroniqueur du 98.5, Luc Lavoie, traite aussi de cette affaire.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«Je voulais quitter pendant que j'aimais encore ça»
«Chaucidou»: un projet de circulation a le feu vert à Bromont
Des milliards de cigales émergent aux États-Unis

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00