Aller au contenu
De nombreux psychiatres désertent les hôpitaux

«Il faut doter les hôpitaux de travailleurs pour soutenir les psychiatres»

«Il faut doter les hôpitaux de travailleurs pour soutenir les psychiatres»
/ Photo : bymuratdeniz / E+ / Getty Images
0:00
6:50

Les psychiatres fuient les hôpitaux du Québec et optent pour la pratique en cabinet.  

Dans un article de La Presse, la présidente de l'Association des médecins psychiatres du Québec, la docteure Claire Gamache affirme que leur nombre a doublé ces trois dernières années.  

Elle explique que ceux-ci choisissent des cas légers qui pourraient être traités par des travailleurs sociaux.  Même les jeunes psychiatres empruntent cette voie d'évitement, ce qui aura des conséquences éventuellement, déplore-t-elle.  

Les personnes souffrant de schizophrénie ou bipolarité sont notamment ignorées. 

«Il y a plusieurs raisons pour quitter le système hospitalier... À la suite de la pandémie ou après des années de travail dans le système de la santé, des psychiatres décident de diminuer l’intensité de leur pratique. Aussi, la moyenne d’âge est un peu élevée. La clientèle qu’on voit dans les urgences est de plus en plus lourde. Parce que la psychiatrie en hôpital est exigeante, certains décident d’aller poursuivre leur carrière en cabinet.»

 Parmi les 1300 psychiatres au Québec, 130 étaient en clinique privée en 2018. Aujourd’hui, ils sont 250. 

Au dire de Mme Gamache, il y a un énorme manque de ressources dans le milieu public. Des psychiatres ont décidé de profiter du manque de professionnels en répondant aux besoins des gens en cabinet.

«Pourtant, une très bonne ergothérapeute formée en santé mentale peut faire le travail, tout comme un psychologue ou une travailleuse sociale, explique-t-elle. Nous voulons ainsi nous assurer, avec la collaboration du ministère de la Santé et des Services sociaux, que les hôpitaux soient dotés de travailleurs adéquats pour soutenir les psychiatres. Ceux-ci ne peuvent travailler seuls...»

Écoutez l'intégralité de l'entrevue accordée par la Dre Claire Gamache à l'animateur Louis Lacroix.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Louis Lacroix

Denis Coderre entreprend un voyage sur le Chemin de Compostelle
«Paris-Roubaix: du grand spectacle!» -Jean-Luc Brassard
C’est la saison du crabe!
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00