Aller au contenu
Ford Expedition Platinum 2022

Un essai au maximum... ou presque

Un essai au maximum... ou presque
Ford Expedition Platinum 2022 / Auto123.com

Ford Expedition Platinum 2022 - Devant

•    Auto123 met à l’essai le Ford Expedition Platinum 2022.

•    Il s’agit du modèle de l'ovale bleu qui s’approche le plus du luxueux Lincoln Navigator.

À voir aussi : Essai du Ford Expedition Timberline 2022 : un VUS qui s’inscrit à la mode aventure

Le Ford Expedition Platinum est un peu une curiosité en ce sens qu'il partage de nombreux éléments avec son cousin haut de gamme Navigator (les deux véhicules partagent également une plateforme avec le pickup F-150), jusqu'au cœur du sujet, un moteur V6 EcoBoost biturbo de 3,5 litres comme seul choix sous le capot.

En fait, l'Expedition ne coûte qu'environ 10 000 $ de moins que le Navigator. Cela signifie que vous devrez dépenser près de 100 000 $ pour un camion Ford, ce qui pourrait être une pilule difficile à avaler si la version Platinum ne livre pas la marchandise.

L’extérieur
Sur le plan de l'apparence, nous nous avouons conquis. Même dans le blanc métallisé relativement modeste qu'on voit ici, il est très beau. Certains aspects ressortent : la calandre chromée en nid d'abeille, les jantes de 22 pouces, les coques de rétroviseurs chromées et les phares à DEL avec feux de circulation diurnes en forme de « C ». Il est séduisant et moins tape-à-l'œil que le Navigator, c'est certain.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Ford Expedition Platinum 2022 - Intérieur

L’intérieur
L’habitacle, en revanche, abrite quelque chose de très voyant : le système d'infodivertissement de 15,5 pouces est énorme et s’avère impossible à manquer.

Mis à part la taille de l'écran, la dernière version du système d'infodivertissement SYNC de Ford est une bonne chose. Les boutons sont tous grands et faciles à lire, les menus sont faciles à naviguer et même si vous utilisez le système Apple CarPlay sans fil (il y a également un socle de recharge sans fil à la base de la console centrale), la portion inférieure de l'écran reste occupée par les commandes de climatisation et quelques autres boutons-raccourcis, de sorte que vous n'avez jamais plus d'une pression à faire sur un bouton.

Le système SYNC est fluide, esthétique et rapide, ce qui est important dans cette gamme de prix. La caméra de recul est également excellente; il y a en fait deux affichages distincts de la caméra lorsque vous activez la marche arrière et chacun peut être réglé pour montrer différentes vues. Ce grand écran a été utilisé à bon escient.

Sinon, l'habitacle est rempli de ce que l'on attend d'un véhicule tatoué de l’écusson Platinum. De nombreuses surfaces intérieures sont recouvertes de cuir véritable, notamment les sièges, les panneaux de portières et certaines parties du tableau de bord, et ce cuir est bien assorti aux surpiqûres de couleur contrastante. Les panneaux en bois d'aspect cendré de mon modèle d'essai sont bien ajustés et, si l'écran central ne suffit pas, il y a aussi un groupe de jauges numériques qui accueille toutes sortes d'informations allant de l'ordinateur de bord à des informations de surface comme l'angle d'attaque et vos paramètres de remorquage.

Vous pouvez également entrer différents profils de remorquage si vous tractez plusieurs tailles de remorques, ce qui modifiera entre autres le système d'angle mort de la remorque.

Ford Expedition Platinum 2022 - Sièges

L’espace
Il y a également beaucoup d'espace aux premières et deuxièmes rangées qui devrait facilement accueillir la plupart des adultes. Il y a aussi la troisième rangée, à laquelle on peut accéder de deux façons dans mon modèle d'essai. Vous pouvez vous faufiler entre les deux fauteuils capitaines, ou si vous êtes assez petit, vous pouvez vous faufiler entre le cadre de porte et le dossier de siège, car la deuxième rangée s'incline et coulisse.

Cela signifie que vous pouvez installer un siège pour enfant faisant face à l'avant à la deuxième rangée, tout en ayant accès à la troisième. Cette dernière, d'ailleurs, dispose de trois places assises ainsi que de porte-gobelets, de bacs de rangement et de ports USB de chaque côté, et les sièges sont rabattables électriquement. C'est une troisième rangée qui est destinée à être utilisée régulièrement.

Pour autant, il existe une version MAX plus longue de l'Expedition. Elle ajoute 302 mm à la longueur hors tout, mais cela ne se traduit pas par plus d'espace aux deuxièmes et troisièmes rangées, juste par plus d'espace de chargement (972 litres derrière la troisième rangée, contre 546 pour mon modèle d'essai). En repliant tous les sièges, on obtient près de 3 000 litres d'espace; on obtient 1 800 litres avec la troisième rangée repliée.

Revenons à la deuxième rangée : il n'y a pas de bac de rangement central, mais les occupants de la deuxième rangée bénéficient à la fois d'un port USB-C et d'une prise 120V, de leurs propres commandes de climatisation et de la possibilité de contrôler le volume audio, sans oublier une paire de sièges à la fois chauffés et refroidis.

Les sièges avant, quant à eux, sont réglables de 10 manières (grande différence entre l'Expedition et le Navigator ici, les sièges du Lincoln étant réglables jusqu'à 30 manières). Ils sont également chauffés et refroidis et disposent d'une fonction massage dans cette version Platinum.

Ford Expedition Platinum 2022 - Trois quarts arrière

Le groupe motopropulseur
Le V6 3.5 litres EcoBoost est l'un des moteurs les plus populaires chez Ford – il équipe également le pickup F-150 et ils en vendent des millions, la plupart avec le bloc 3.5 litres. Dans l'Expedition, il développe 400 chevaux et 470 lb-pi de couple.

Toute cette puissance est transmise aux quatre roues par l'intermédiaire d'une boîte automatique à 10 rapports avec mode manuel, bien que la façon de changer de vitesse – en appuyant sur un bouton « + » ou « - » monté sous la molette de sélection de la transmission – soit maladroite. C'est comme si cette fonction avait été fournie par Ford parce qu'elle se sentait obligée de le faire. Une paire de palettes de changement de vitesse serait plus logique.

J'aime bien la molette de sélection de conduite en revanche. Cette dernière aide à réduire l'encombrement à la première rangée; elle permet de passer un sac au passager (ou au siège du passager) sans accrocher une courroie à quelque chose et il est plus intuitif que le système à boutons que l'on retrouve dans le Navigator.

Sur la route
L'Expedition démarre en douceur, émettant un léger grondement de l'unique (bien qu'assez grand) tuyau d'échappement. Ce VUS n'est pas un poids plume, mais le 3.5-litres le dissimule bien (et l'aide à remorquer jusqu'à 4 173 kg si vous choisissez le groupe de remorquage à usage intensif, inclus dans mon modèle d'essai). L'Expedition ne se sent jamais vraiment stressé, même lorsqu'il gravit une route de montagne à vitesse d'autoroute.

C'est sur l'autoroute que j'ai eu la chance d'essayer l'un de mes nouveaux trucs préférés chez Ford, soit la fonction semi-autonome Blue Cruise.

Disponible uniquement sur la livrée Platinum, Blue Cruise agit un peu comme le Super Cruise de GM en ce sens que lorsque vous vous trouvez sur l'une des nombreuses routes que Ford a dans sa base de données (toutes les autoroutes à deux voies sans passages à niveau), vous pouvez utiliser cette fonction. Il suffit de s'assurer que la fonction d'assistance au centrage de voie est activée, d'activer la fonction Cruise et une notification apparaîtra sur le groupe de jauges pour vous indiquer que la fonction Blue Cruise est active.

À ce moment-là, vous pouvez retirer vos mains du volant et vos pieds des pédales et le camion ne vous dira pas de les remettre en place. Il ne peut pas changer de voie comme le Super Cruise ou quitter l'autoroute, mais il surveille vos yeux et votre tête pour s'assurer que vous êtes concentré sur la route – alors n'allez pas lire un journal pendant la conduite!

J'ai trouvé qu'il fonctionnait presque parfaitement, même si, à ma grande surprise, il y a eu quelques virages où le système m'a demandé de remettre les mains sur le volant. Mais, bien sûr, dans l'intérêt de la sécurité, de nombreux paramètres sont mesurés, alors voilà.

Ford Expedition Platinum 2022 - Roue

Le châssis fait de son mieux pour égaler les performances douces du moteur, mais comme il s'agit d'un camion basé sur un châssis à échelle, il n'y a pas grand-chose à faire pour atténuer toutes les vibrations qui en découlent. Pour l'essentiel, Ford a bien fait les choses avec l'application d'une suspension pneumatique à nivellement automatique et d'un système appelé Continuously Controlled Damping (CCD).

En gros, le CCD scrute la route devant le véhicule à la recherche d'imperfections et ajuste les amortisseurs pour réduire les effets de chocs, par exemple, d'un nid-de-poule. Non seulement cela rend la conduite plus confortable, mais cela permet également d'éviter d'endommager les pneus et les jantes.

La suspension à correcteur d'assiette automatique est intéressante, car elle a beaucoup de travail à faire avec ce gros camion. Elle s'en acquitte plutôt bien, même si le sous-virage que j'ai ressenti en raison du roulis de la carrosserie dans certains virages rapides est parfois inattendu.

Hors route
N'oublions pas qu'il s'agit d'un véritable 4x4 avec des capacités hors route. Vous pouvez le constater lorsque vous passez d'un mode de conduite à l'autre, qui sont au nombre de sept : Normal, Sport (qui semble un peu farfelu), Remorquage/Transport (qui ne l'est pas), Eco, Herbe/Gravier/Neige, Sable et Boue/Enlisé.

L'ensemble de remorquage offre également un essieu arrière à glissement limité de 3:73 et un boîtier de transfert à deux vitesses, de sorte que vous savez que, mis à part le prix, c'est un véhicule qui peut se débrouiller hors des sentiers battus. Pendant le peu de temps que j'ai passé sur des chemins forestiers en mode Gravel lors de mon essai, il s'est montré si compétent et confiant que j'ai rapidement eu l'impression qu'il se moquait peut-être de moi. Je pense que l'Expedition peut supporter beaucoup plus d'abus que cela. 

Ford Expedition Platinum 2022 - Sièges arrière

Le mot de la fin
Le Ford Expedition 2023 n'est peut-être pas aussi souple que le Navigator, ou aussi « bling-bling », mais plus je le conduisais, plus je me rendais compte que l'Expedition Platinum bénéficie de l'équité de la marque. Si la plupart des gens savent que Lincoln est la division de luxe de Ford – c'est le cas depuis le début des années 20, après tout – cela ne signifie pas nécessairement que les gens assimilent Ford à Lincoln. Beaucoup d'automobilistes sont fidèles à l'emblème de l'ovale bleu et c'est ce qu'ils veulent. Alors, pourquoi ne pas y ajouter quelques agréments pendant que vous y êtes ? C'est là que la livrée Platinum trouve sa place, et elle la trouve bien.

On aime

La technologie intérieure, notamment le Blue Cruise
Les capacités
L'espace intérieur

On aime moins

Pas vraiment économe en carburant
Prix élevé
Le Lincoln Navigator existe

La concurrence principale

Chevrolet Tahoe
GMC Yukon
Hyundai Palisade
Kia Telluride
Nissan Armada
Toyota Sequoia
Volkswagen Atlas

Ford Expedition Platinum 2022 - Arrière

Ford Expedition Platinum 2022 essai : au maximum... ou presque

[object Object]

Photo 1

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 2

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 3

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 4

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 5

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 6

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 7

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 8

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 9

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 10

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 11

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 12

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 13

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 14

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 15

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 16

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 17

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 18

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 19

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 20

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 21

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 22

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 23

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 24

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 25

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 26

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 27

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 28

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 29

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 30

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 31

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 32

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 33

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 34

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 35

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 36

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 37

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 38

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 39

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 40

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 41

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 42

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 43

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 44

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 45

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 46

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 47

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 48

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 49

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 50

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 51

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 52

Source: D.Heyman | Auto 123

[object Object]

Photo 53

Source: D.Heyman | Auto 123

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 17:00