Aller au contenu

Consommation de cocaïne en hausse : «C’est une drogue de performance»

Consommation de cocaïne en hausse : «C’est une drogue de performance»
/ Getty Images/EyeEm/Sebastian Leesch
0:00
6:07

De 2015 à 2017, la consommation de cocaïne a doublé au Canada. Et cette augmentation s'observe aussi au Québec.

Selon un document du Service canadien de renseignements criminels (SCRC), dont le Journal de Montréal a obtenu copie, le nombre de consommateurs de cocaïne est passé de 353 000 à 730 000, de 2015 à 2017.

Au micro de Dan Bigras, Jean-Sébastien Fallu, professeur à l'École de psychoéducation de l'Université de Montréal et expert en toxicomanie, a abordé les différents facteurs qui pourraient expliquer cette soudaine popularité.

«C’est un marché lucratif. Les groupes criminels ont intérêt à mousser cette consommation pour faire davantage d’argent, en gardant les prix relativement bas»

«Mais les débuts de cette mode, c’était dans les années 1980, j’étais là, je m’en souviens. Mais dans les dernières années, ç’a comme doublé. Ce n’est pas juste parce qu’ils ont fait un peu plus de marketing. Il y a vraiment une tendance»

«Il y a d’autres phénomènes. Dans notre société, on note toujours une charge de travail de plus en plus accrue. C’est une drogue de performance. Les gens ont de la difficulté à concilier les différents rôles qu’ils ont dans la vie. Mais si on doit consommer pour s’adapter à une société malade, on tombe dans un transhumanisme (homme-machine), ça devient un problème»

«C’est aussi une drogue pour faire la fête, pour boire plus. Réussir à rester éveillé pour faire la fête»  

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Dan Bigras

Couvre-feu pour les itinérants, comment on va faire ?
Point de presse - Ministre de l'Éducation Jean-Francois Roberge
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00