Aller au contenu
Crise d'opioïde

Certains arrondissements de Montréal ne veulent pas se doter de naloxone

Certains arrondissements de Montréal ne veulent pas se doter de naloxone
Trousse de Naloxone / Marvin Samuel Tolentino Pineda/Getty Images

Certains arrondissements de Montréal découragent leurs employés d'administrer de la naloxone, un antidote, aux personnes qui ont présentent des symptômes de surdose, même si c’est une recommandation du ministère de la Santé et des Services sociaux, a révélé La Presse.

Des trousses de naloxone sont disponibles gratuitement dans toutes les pharmacies du Québec depuis 2017. 

Patrick Dubois, président du syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP-429), explique que les arrondissements de la ville ont gardé certains pouvoirs.

«[Notre syndicat] veut ça dans la trousse. Naturellement, la naloxone est facile d'accès, facile à administrer. Vous l'avez mentionné, c'est gratuit. Puis bon, la situation sociale à Montréal s'est dégradée depuis plusieurs années. Malheureusement, nos travailleurs sont confrontés à des situations d'itinérance, de toxicomanie et de vulnérabilité.»

Benoit Morin, pharmacien et président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP), soutient que le ministère de la Santé recommande l'utilisation de la naloxone pour prévenir les surdoses.

«C'est pas un médicament qui peut causer des problèmes si on l'administre à quelqu'un qui n'en a pas de besoin. Évidemment, il faut identifier une personne qui réagit pas, qui est inconsciente, qui [respire] difficilement.»

«Souvent, lorsqu'il y a eu une administration citoyenne, lorsque les paramédicaux arrivent sur place, le patient est déjà éveillé. Donc l'antidote, le médicament, a vraiment fait la différence dans la survie de ce patient-là.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Valérie Lebeuf

Limite d'alcool dans le sang à 0,05: «C'est des morts qui sont évitables»
«Je trouve que les interventions sont très longues» -Fanny Martin
Les arrondissements resserrent leurs règles sur la fusion de logements

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00