Aller au contenu
Législatives françaises

Qui sera la prochaine ou le prochain premier ministre ?

Qui sera la prochaine ou le prochain premier ministre ?
Gabriel Attal en direction de l'Élysée. Bien qu'il ait remis sa démission, il demeurera temporairement en poste. / Aurelien Morissard/AP Photos

À la grande surprise de nombreux observateurs et sondeurs, le Nouveau Front populaire (NFP) a remporté les élections législatives, devançant ainsi la coalition présidentielle et le Rassemblement national (RN). 

Ce dernier était en tête des sondages depuis le début de la campagne. La défaite de la formation d'extrême droite a été dure à avaler pour le leader du RN, Jordan Bardella.

Any Guillemette, envoyée spéciale en France pour Cogeco Média, explique comment la gauche, bien qu'elle ait terminé deuxième au premier tour, a fini par triompher.

«Au cours de la dernière semaine, il y a beaucoup de gens qui s'étaient désistés, des candidats qui s'étaient qualifiés pour le deuxième tour, donc qui avaient le nombre de votes requis pour aller au deuxième tour, soit 12,5 %. Et lorsqu'il y en avait trois, on appelait ça des triangulaires. Il y en avait un qui décidait de se désister pour empêcher la division du vote. Cette décision a été prise dans plus de 200 circonscriptions. Ça a franchement favorisé le clan de la gauche et ça a nui carrément à Jordan Bardella et à l'équipe de Marine Le Pen du côté de l'extrême droite. Donc c'est de cette façon-là qu'on explique ça.»

Comme promis la veille, Gabriel Attal a remis sa démission au président de la République lundi en fin de matinée.

À la demande d'Emmanuel Macron, le premier ministre français sortant demeure en poste temporairement, le temps que l'Élysée lui trouve un successeur.

Étant donné qu'aucun groupe parlementaire n'est parvenu à former une majorité absolue, la tâche s'annonce ardue pour le président français, et ce, à moins de trois semaines des Jeux de Paris.

En deuxième partie, Éric Duhaime, chef du Parti conservateur du Québec, vient réagir aux résultats au micro d'Élisabeth Crête et Louis-Philipe Guy.

Ce dernier, souligne que le RN a largement dominé le vote populaire, avec près de quatre millions d'électeurs de plus que son plus proche concurrent, le NFP.

«Le RN a fini troisième en termes de sièges, mais premier en termes de vote. En partant, il y a une distorsion démocratique. Moi c'est ça qui m'interpelle parce que vous venez de le dire, on n'a aucun député alors qu'on représente 13 % des électeurs, pratiquement le même nombre de votes que les libéraux qui forment l'opposition officielle au Québec.»


Écoutez Éric Duhaime et Any Guillemette discuter des législatives Françaises au micro d'Élisabeth Crête et Louis-Philippe Guy.


Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Any Guillemette

«C'est plus la défaite des conservateurs que la victoire des travaillistes»
Qui sera le prochain premier ministre français?
Macron devra gouverner avec les extrêmes

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00