Aller au contenu
Saga judiciaire des acteurs qui fument sur scène

Des artistes dénoncent l'acharnement du gouvernement

Des artistes dénoncent l'acharnement du gouvernement
La saga des cigarettes sur scène perdure depuis 2017 / Jonathan Hayward/La Presse Canadienne

En 2017, trois théâtres de la région de Québec ont reçu des amendes pour avoir permis à des acteurs de fumer des cigarettes de sauge sur scène, enfreignant la loi sur le tabac. Après avoir perdu en première instance, les théâtres ont eu gain de cause en Cour supérieure. Le procureur général du Québec a toutefois contesté ce jugement plus tôt cette semaine.

En réaction, 500 personnes du milieu culturel ont signé une lettre ouverte déplorant l'attitude du gouvernement dans ce dossier.

Jean-Michel Girouard de l'UDA était au micro d'Élisabeth Crête pour donner le point de vue des artistes sur la situation.

«Les films, les pièces de théâtre, les poèmes, les chansons, les artistes cherchent la plupart du temps à montrer les travers de la société. Non pas pour en faire la promotion, mais pour exprimer la profondeur de l'âme humaine à travers ces travers-à. C'est souvent la meilleure façon de parler de ce qui est le moins beau en nous pour ensuite aller vers la lumière.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«Ça peut apporter des bonnes retombées économiques et des fois du surtourisme»
Pierre Poilievre réclame la fermeture du centre Benoît-Labre
«On a quand même vu toujours un Joe Biden qui est de plus en plus faible»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00